• Dr Julien Drouart

Séjour éducatif à Berlin pour des collégiens

Dernière mise à jour : 11 janv.


Chers pédagogues et enseignants, chers collègues, vous prévoyez un voyage éducatif à Berlin pour votre classe de collège. C'est un travail de longue haleine qui vous demandera patience, prospection et une préparation de vos élèves en amont. Vous aurez à faire des choix et par conséquent à procéder par élimination, en fonction de vos préférences et du budget qui vous sera alloué. Permettez-moi de vous orienter dans l'organisation de votre séjour éducatif à Berlin pour des élèves de collège.


Les fondamentaux d'un séjour éducatif pour des collégiens


Gardez à l'esprit que votre séjour s'inscrit dans le cadre d'un voyage de découverte. Une évaluation des connaissances à votre retour est à proscrire. D'autre part, il s'agit avant tout d'un voyage pour la classe. Les élèves auront besoin de temps libres et récréatifs. Enfin, vous découvrirez Berlin en compagnie d'adolescents. A ce titre, vous ne devez pas vous focaliser sur les thématiques traumatiques.


Définir les objectifs pédagogiques d'un séjour éducatif à Berlin


Le séjour à Berlin sera l'occasion d'une première approche de l'histoire du 20e siècle. Beaucoup d'élèves n'auront pas encore étudié en cours les thématiques auxquelles ils seront confrontés. Ce voyage prend la forme d'une initiation aux totalitarismes et à la complexité d'un renouveau démocratique.


Les élèves auront aussi à découvrir la culture berlinoise et une ébauche d'un sentiment allemand. Il s'agit donc de donner l'envie d'apprendre des langues étrangères, d'appréhender la différence linguistique et culturelle et de dépasser le cadre quotidien pour élargir les horizons.


Enfin, le séjour éducatif doit rompre la routine et créer un temps exceptionnel et formateur. Des expériences variées et visuelles aident les adolescents à se forger collectivement et individuellement des souvenirs marquants.


Quelques conseils à l'attention du corps enseignant


Investissez-vous pleinement dans l'organisation de votre voyage. Choisissez les axes d'approche et les centres d'intérêt que vous souhaitez mettre en avant. Même si vous avez recours à une agence de voyage pour les questions logistiques, vous devez rester maître de la forme globale de votre projet.


Je vous conseille d'anticiper le programme en cours d'histoire. N'hésitez pas à aborder les thèmes auxquels les élèves seront confrontés. A ce titre, les notions de national-socialisme et de démocratie populaire doivent être étudiées de manière chronologique. Impliquez vos élèves dans la préparation du voyage, à l'aide d'exposés en classe sur la culture allemande ou sur un monument que vous visiterez à Berlin. Bien entendu, cette participation ne doit pas faire l'objet d'une évaluation.


Pour finir, gardez à l'esprit que le séjour que vous organiserez sera un voyage pour la classe, en dehors du cadre habituel de votre établissement. Ne reproduisez pas les hiérarchies verticales souvent nécessaires et voyez votre rôle tel celui d'un pédagogue et non d'un enseignant.


Les questions logistiques : agence, transport et hébergement


Faut-il passer par une agence de voyage ?


A l'exception des groupes fortement réduits avec moins de 10 personnes, le modèle adapté pour des collégiens reste de passer par une agence. Malgré un coût plus élevé et des prestations parfois décevantes, vous éviterez ainsi bien des complications.

L'agence organisera pour vous le transport en bus, l'hébergement dans les familles d'accueil et vous proposera un programme sur mesure, même s'il vous sera possible de faire valoir vos préférences concernant certaines activités. Dans une large mesure, l'agence vous facturera des prestations généralement offertes aux groupes scolaires sur les sites historiques. D'autre part, elle aura recours à ses prestataires sur place qui pour la plupart n'appartiennent pas au personnel pédagogue des musées ou des mémoriaux.


D'expérience, je conseillerai deux organismes. Tout d'abord, l'agence Jan-Pol, basée en Pologne, travaille avec la France sur les destinations d'Europe centrale et de l'Est. Un personnel compétent et surtout une sensibilité au travail de mémoire. Des voyages à Berlin font partie de l'offre éducative. Ensuite, l'agence Evatours, basée en France, est une équipe dynamique, à l'écoute des professeurs et capable d'ajustements.


Le transport : bus, train ou avion ?


Le bus présente l'avantage d'être économiquement rentable. Sur place, vous aurez la possibilité d'effectuer plus aisément vos déplacements. En revanche, vous voyagerez probablement de nuit pour arriver le lendemain dans la mâtinée. Sachant que vous n'aurez pas accès à votre logement avant l'après-midi ou la soirée, il vous faudra adapter votre programme pour tenir compte de la fatigue accumulée.


L'avion est certes plus rapide mais surtout plus onéreux et les temps de transport pour gagner l'aéroport font que la plupart des élèves doivent se lever dans la nuit et beaucoup font une nuit blanche. Ce moyen de transport n'est à privilégier que si votre vol est au départ de votre ville ou si le départ est prévu après 10h du matin.

Enfin, je déconseille fortement le train. Les coûts sont plus élevés que pour un voyage en bus. Surtout, il y aura toujours un risque concernant d'éventuelles correspondances. Toutefois, cette alternative reste plausible si vous habitez à proximité de la frontière allemande et que vous voyagez avec un petit groupe.

Le logement : famille d'accueil ou auberge de jeunesse


Loger en famille d'accueil est la solution d'hébergement la plus facile pour les professeurs et accompagnateurs. Vous n'aurez pas à surveiller vos élèves jusque tard dans la nuit. A deux ou trois, les élèves auront à se responsabiliser chez leurs hôtes. Ils auront le petit-déjeuner, un panier-repas et le repas du soir. Néanmoins, vous ne pourrez effectuer aucune sortie ou soirée récréative après 18-20h. Gardez à l'esprit que la plupart des hôtes accueillent des élèves pour des raisons économiques. Aussi, n'envisagez pas cette option comme un moyen pour la pratique de l'allemand.


Loger en auberge de jeunesse n'est viable que si vous connaissez parfaitement votre groupe et que celui-ci fait preuve de maturité. Généralement, les élèves restent en dortoir non-mixte avec sanitaires sur le palier. Ils bénéficient parfois d'une salle de vie commune pour le baby-foot ou le billard. Le petit-déjeuner est inclus et relativement satisfaisant. En revanche, le panier-repas du midi est assez cher et très peu fourni, en tout cas insuffisant pour des adolescents. Je vous conseille alors de financer un repas en extérieur.

Je vous conseille trois adresses tranquilles, desservies par les transports en commun et à l'écart des quartiers festifs. Situé à 10 mins à pied de la gare centrale, le AO Hostel Hauptbahnhof offre un cadre presque résidentiel à l'écart des axes routiers. Isolé sur le parvis de la gare, le Meininger Hotel Hauptbahnhof est proche du Palais du Reichstag. Enfin, le DJH Jugendherberge Berlin International est une vraie auberge de jeunesse sur réseau allemand, à 15 mins à pied du Potsdamer Platz.


Le contenu d'un séjour éducatif à Berlin avec des collégiens


Sur cette base, vous pouvez construire votre séjour éducatif qui doit suivre la règle des 4 temps : éducation, découverte, sociabilisation et libre. Idéalement, il s'agit d'associer les quatre pour chaque journée du séjour mais en évitant l'accumulation excessive, les activités trop onéreuses et les thématiques trop pointues.


Le temps éducatif


Lors des visites en musée ou mémorial, je vous demande de faire confiance au professionnalisme des conférenciers mis à votre disposition. Gardez à l'esprit que vous n'exercez pas le même métier et par conséquent que les approches pédagogiques sont différentes. En aucun cas, vous ne devez assurer le guidage vous-même. D'autre part, un audioguide ou un questionnaire ne sauraient remplacer l'échange et le contact humain. Enfin, vous effectuerez obligatoirement les visites guidées en langue française.


Pour des collégiens, je peux conseiller plusieurs activités éducatives qui se distinguent par leur portée et l'extraordinaire visuel qu'elles offrent. Évidemment, le format d'une visite guidée de 60 mins s'impose. Au terme de chaque visite, il convient de laisser aux élèves au moins 30 mins de temps découverte individuel.


Sur la thématique de la Guerre Froide et de la division allemande, voici les meilleures adresses par ordre de préférence : le Mémorial du Mur, le Musée des Alliés et le ​Musée de la Vie quotidienne en RDA.


Sur la thématique de l'Allemagne national-socialiste, voici deux excellentes adresses : la Topographie de la Terreur et le Musée Juif.


Enfin, citons l'excellent Musée Pergame sur l'histoire des civilisations antiques, grecque et mésopotamienne, avec des visuels saisissants où le superlatif domine.


Le temps découverte


Essentiellement, il s'agit de visites guidées ou libres en ville. Les élèves découvrent ainsi un espace inconnu et nouveau. La durée ne doit pas excéder deux heures par session. Être accompagné n'est pas obligatoire. Toutefois, votre accompagnateur pensera en termes pratiques, afin que les points d'intérêts s'inscrivent dans un cheminement pédestre logique et peu contraignant. Dans l'idéal, ces visites en ville se déroulent avant le déjeuner du midi ou juste après. Ne craignez pas de voir vos itinéraires se recouper. Certains endroits comme la Porte de Brandebourg doit être vue et traversée au moins deux fois pendant le séjour.

Je vous conseille chaudement plusieurs itinéraires accessibles et enrichissants. En premier lieu, remontez l'axe Unter den Linden, depuis l'Île aux Musées jusqu'à la Porte de Brandebourg. Puis, visitez le nouveau Berlin depuis Potsdamer Platz et le Sony Center jusqu'au Palais du Reichstag pour accéder à la coupole. Enfin, depuis Alexanderplatz, vous gagnerez le Haus Schwarzenberg, lieu dédié au Street-Art.

Le temps sociabilisation


Bien qu'elles soient mal considérées par votre direction mais également par une partie des parents, les sorties récréatives sont essentielles. Outre l'évident avantage de renforcer la dynamique du groupe, ces instants de sociabilisation permettent une meilleure attention des élèves lors des activités strictement éducatives et affermissent la confiance existant avec les professeurs et enseignants.

C'est un investissement conséquent qui vous permettra de capitaliser durablement. Partir de Berlin avec le sentiment d'avoir vécu un instant enrichissant en tant que jeunes est certainement la meilleure publicité que vous pouvez faire pour motiver les prochains à choisir l'allemand en LV2.

Quelques exemples d'activités récréatives : une séance de bowling au Berolina Bowling Lounge avec des créneaux pour les groupes scolaires ; assister au Karaoké du Mauerpark, un événement festif tous les dimanches à partir de 15h ; ou encore les ateliers pratiques consacrés au Street Art, avec combinaison de protection et technique du pochoir. Une activité assez chère : comptez 20€/personne pour une durée de trois heures.

Attention à l'alternative d'une visite à vélo : elle associe balade récréative et sensibilisation au travail de mémoire. C'est une option qui dénature la première et vide de sens la seconde. Privilégiez l'amusement ou l'éducation mais ne mélangez pas les deux aspects.


Le temps libre


Les élèves doivent avoir l'occasion de se retrouver entre eux lors de temps libres. Cela permet un certain repli et une intimité de l'entre-soi. Le temps libre valorise les expériences collectives passées ou à venir. D'autre part, un programme allégé réduit les surcharges, les retards possibles et donc le stress et la fatigue. Pour maximiser vos chances, je recommande de ne pas quitter l'auberge avant 9h du matin et de ne pas avoir plus de 3,5h de visites guidées par jour. De même, prévoyez toujours 60 mins pour la pause-déjeuner.

A cela, s'ajoutent les temps libres potentiellement éducatifs. Ce sont des espaces clos et sécurisés, généralement des musées ou des parcs, qui offrent à l'élève une liberté de mouvement et de découverte. Citons les remarquables Musée de la Technique et Musée d'histoire naturelle, deux espaces au visuel impressionnant. Plus récréative, une sortie au zoo de Berlin peut s'avérer un bel après-midi. Enfin, un temps shopping sera réclamé par les élèves. De préférence, optez pour le Mall of Berlin, grand centre commercial proche du Potsdamer Platz. Cette dernière option est à exclure pour les élèves de moins de 15 ans.

Attention à ne pas donner aux élèves un temps libre dans un espace muséal ou mémorial consacré à l'histoire et au travail de mémoire. A titre d'exemple, le Musée de la RDA est un espace ludique qui reste avant tout un lieu d'éducation sur une réalité parfois complexe.

Qu'en est-il du budget culturel ?

Sur la base d'un séjour de 5 journées et 4 nuits à Berlin pour 26 élèves et 4 accompagnateurs, je vous suggère un programme comprenant 12 activités de votre choix : soit 6 temps éducatifs (150€ = visites guidées en mémorial), 4 temps libres éducatifs (70€ = visites libres en musée), 1 temps découverte (150€ = visite guidée en ville) et 1 temps récréatif (165€ = bowling). Donc un budget culturel d'environ 535€, soit 4€ par personne et par jour.


Un tel programme est réaliste car il ne surcharge pas les journées. La somme totale est relativement correcte pour la simple et bonne raison que la plupart des mémoriaux et musées d’État à Berlin ont des tarifs préférentiels voire offerts à l'intention des groupes scolaires. Au final, les économies réalisées vous permettent d'offrir à vos élèves une séance de bowling, une sortie au zoo ou un repas dans une pizzeria.


Avez-vous des questions ? Je reste à votre disposition pour aider à la préparation de votre séjour éducatif. J'anime également certaines visites dans plusieurs des musées et mémoriaux précités. Vous pouvez me contacter pour toute information complémentaire.

75 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout