top of page
  • Photo du rédacteurDr Julien Drouart

Karaoké au Mauerpark : l'incontournable fête populaire à Berlin


Karaoké au Mauerpark : l'incontournable fête populaire à Berlin

Chaque dimanche après-midi, Berlinois d'origine, d'adoption et de passage se retrouvent au Mauerpark pour assister et participer à un immense karaoké en plein. Le cadre festif et décomplexé promet une belle fête populaire.


Le karaoké au Mauerpark vaut le détour


Les Berlinois et les Allemands sont attachés à leurs parcs qui très souvent sont des lieux de vie et de socialisation, pas uniquement réservés aux promenades dominicales. D'ailleurs, ces parcs ressemblent davantage à de vastes pelouses vides qu'à des jardins fleuris. On s'y retrouve pour marcher, partager un repas de famille, s'amuser avec des amis, faire de la musique ou du sport. La plupart du temps, les gens se réunissent ici et là en cercles ou en groupes.


Situé sur la ligne de démarcation pendant les années de la division allemande, le Mauerpark est aujourd'hui la frontière urbaine entre le très populaire quartier de Wedding et le très chic quartier de Prenzlauer-Berg. Les deux mondes pratiquent l'entre-soi, évoluant chacun selon des sociabilités, des cultures et surtout des réalités économiques bien différentes. Mais cette frontière est très poreuse : le Mauerpark n'est ni tout à fait l'un, ni encore partie de l'autre. Il est un pont entre ces deux univers et un haut lieu de la mixité sociale. Ce rapprochement est d'autant plus aisé qu'une immense brocante est organisée chaque dimanche, avec restauration sur place et spectacles de rue improvisés.


A la fin des années 2000, Joe Hatchiban, Irlandais de naissance et Berlinois d'adoption, inaugure la tradition d'un karaoké géant dans un amphithéâtre sauvage à l'intérieur du parc. Pendant les mois chauds de l'année, près d'un millier de personnes assistent chaque dimanche à cette grande fête populaire. Malgré la longue réticence des pouvoirs publics, l'événement est désormais ancré dans la culture locale.

Les foules se pressent pour le karaoké au Mauerpark à Berlin.

L'amphithéâtre des Miracles


Le karaoké au Mauerpark commence généralement à partir de 15h et, selon le temps et l'ambiance dans le public, peut se poursuivre jusqu'à la tombée de la nuit. Toutefois, l'affluence est telle qu'il est conseillé de réserver sa place plus d'une heure à l'avance. L'événement est gratuit et ouvert à tous : ce sera donc chacun pour soi et premier arrivé, premier servi. Encore faut-il choisir la bonne. L'orientation plein ouest de l'amphithéâtre rend l'ensoleillement inévitable et les endroits à l'ombre sont rares. Par temps radieux, un couvre-chef et des lunettes de soleil sont fortement recommandées.


Joe Hatchiban installe son matériel au pied de l'amphithéâtre puis commence le spectacle. Ce diable d'Irlandais est une bête de scène, un chauffeur de salle sans égal. Son introduction hors norme donne immédiatement le ton : le karaoké sera fou et libre, désinhibé et extraverti, sans préjugé mais pas sans talent.


Puis vient le jeu des défis, de l'affirmation de soi et de l’esbroufe. Les personnes désireuses de pousser la chansonnette s'inscrivent sur la liste d'attente et espèrent que leur chanson préférée soit acceptée. Généralement, elle le sera. Cependant, les textes trop politiques ou religieux sont proscrits afin de conserver l'ambiance bon enfant et respecter la diversité de l'audience, bien que les participants soient principalement jeunes et partagent bien souvent les mêmes codes socioculturels.


Le public se montre magnanime et bienveillant. On rit sans se moquer des performances hasardeuses. On applaudit le courage des participants et on encourage les enfants qui sans doute pour la première fois se donnent en public. Le karaoké prend son envol lorsqu'une performance transcende l'assistance qui l'accompagne en chœur à vive voix pour finir sous un tonnerre d'applaudissements - avec pour tous la satisfaction de passer un bon moment ensemble.

Le karaoké au Mauerpark est une fête populaire.

La fête populaire au village-monde


Le karaoké au Mauerpark n'est pas un concert, mais une fête populaire dont l'objectif principal est de créer un sens commun. Sa forme peut sembler iconoclaste : un peu trash et rock’n’roll, un peu hippie et hipster. En revanche, son fond est traditionnel. On y retrouve l'esprit des fêtes de village d'antan où l'on chantait, dansait et buvait ensemble. Désormais, cette culture populaire est devenue pop-culture avec une prédominance du répertoire musical anglo-saxon.


L'événement est ouvert à toutes les cultures, à tous les milieux et à tous les âges. Pourtant, les surprises musicales sont rares et l'ouverture aux cultures du monde reste limitée. De même, on regrette l'absence de personnes âgées qui sont invisibilisées.


Gardons-nous des faux procès car le karaoké au Mauerpark reflète la globalisation du monde. Le public est international et toutes les nationalités et tous les genres sont représentés. L'apparente uniformisation culturelle conduit ainsi à la création d'un village-monde au sein duquel un Français, une Italienne et un Irlandais communient autour d'un patrimoine commun. Loin d'un dépaysement incertain, le karaoké au Mauerpark propose au contraire un agréable entre-soi.


Atouts

  • L'ambiance bon enfant

  • Un spectacle accessible et populaire

  • La configuration des lieux

Limites

  • Un jeunisme un peu trop affirmé

  • Difficile d'avoir une bonne place

  • L'absence de toilettes propres

12 vues0 commentaire

Comments


bottom of page