• Dr Julien Drouart

Musée de la RDA : expérimentez l’histoire !

Dernière mise à jour : 1 sept.


Le musée de la RDA évoque les objets d'un quotidien disparu.
La chemise d'un membre des Jeunesses Pionnières

Le Musée de la RDA est un lieu essentiel de la culture quotidienne de l'ancienne Allemagne de l'Est. En dépit d'impératifs économiques douteux, l'entreprise permet la sauvegarde de milliers d'objets d'un pays aujourd'hui disparu. Accompagnez-moi lors d'une visite au Musée de la RDA !

Le Musée de la RDA mérite votre attention.

La chute du Mur de Berlin et à terme la Réunification allemande ont entraîné l’effondrement du système politique et du modèle économique de la RDA. Il s'en est suivi la destruction d’une société aux codes, normes et valeurs alors communs à près de 14 millions d’Allemands de l’Est. De nombreux objets de la vie quotidienne ont purement et simplement disparu depuis 1990. Pourtant, ils constituaient le socle identitaire de personnes nées dans un pays qui désormais n'existe plus.


Se souvenir pour pouvoir avancer ensemble, au nom de la réconciliation nationale. Cependant, celle-ci est aussi tributaire de l'industrie touristique à la suite d'un événement fondateur, à savoir la sortie mondiale en 2003 d'un film qui allait bouleverser le rapport de forces : Good Bye, Lenin.


Le Musée de la RDA ne se présente pas comme le porte-parole de la nostalgie de l'Est. Il interroge sur le rapport des Allemands au passé germano-soviétique. Résolument interactive et grand public, l’institution compte désormais parmi les attractions plébiscitées à Berlin. On ne peut pas ignorer les enjeux économiques évidents. Mais malgré elle et en dépit de la passivité des pouvoirs publics, l’entreprise assure la première la préservation des éléments culturels d'un pays disparu. C'est une donnée à considérer.

Un musée de la découverte et de l'amusement

"Expérimentez l'histoire par vous-mêmes", tel serait le leitmotiv du Musée. On offre ici au visiteur la possibilité de découvrir librement les objets du quotidien est-allemand.


L'exposition se construit autour de trois grandes thématiques relativement bien distinctes dans l'exposition. On y traite successivement de la vie quotidienne, la vie en société et du système politique et économique. Les curiosités sont nombreuses. On s'amuse à observer les objets et à porter les vêtements d'époque. La reconstitution d'un appartement type fin des années 1980 offre diverses activités ludiques. De même, la présence d'un module de conduite aménagé dans une voiture Trabant ravira les plus jeunes. Il s'agit de cultiver un esprit de détente. La répression politique et la société du manque de biens de consommation ne sont pas des tabous. Ces thèmes sont abordés explicitement de façon à présenter les différentes facettes de la société.


L'expérience est sympathique mais limitée. En effet, le musée reste relativement petit. L'absence de fil conducteur est d'autant plus gênante que la foule des trop nombreux visiteurs s’entasse et presse les premiers vers la sortie.

Le contraste entre le souvenir et le profit

Le Musée de la RDA se dote d’un concept rafraîchissant qui associe allègrement l'amusement, l'expérimentation et le travail de documentation. En fonction du caractère et des perspectives de chacun, l'intérêt porté peut être extrêmement variable. Il est vrai que les notices informatives sont assez généralistes. La forme l’emporte ici sur le fond. Ce n’est pas un défaut en soi, si le contenu de l’exposition s’avérait exhaustif.


Par conséquent, s’octroyer les services d’un guide constitue une véritable plus-value. Mais le prix excessivement élevé des visites guidées devient automatiquement un frein. Il existe cependant à Berlin un musée d’État consacré à l'ancienne Allemagne de l'Est. Il s'agit du Musée de la Vie quotidienne en RDA, situé à la Kulturbrauerei. L'entrée y est libre et gratuite et un audioguide en français est mis à disposition du visiteur.

Atouts

  • La vie quotidienne en RDA vue autrement que sous le seul angle répressif

  • Une approche pédagogique séduisante

Limites

  • Mieux vaut bien choisir son jour et son heure de visite pour éviter la cohue

  • Un rapport qualité/prix assez décevant

Pour aller plus loin

  • Le Monde diplomatique s'interroge sur l'"annexion"de la RDA par l'Allemagne de l'Ouest.

  • Le Musée de la RDA met à disposition du public une remarquable banque de données sur les objets du quotidien en Allemagne de l'Est.

  • Découvrez le petit marchand de sable, compagnon de route pour les enfants est-allemands.


138 vues0 commentaire