• Dr Julien Drouart

Porte de Brandebourg : l'incontournable monument de Berlin

Dernière mise à jour : 14 juil.


La Porte de Brandebourg à la tombée de la nuit.
La Porte de Brandebourg est un magnifique symbole d'ouverture.

La Porte de Brandebourg est une étape indiscutable pour quiconque séjourne à Berlin. Le symbole national allemand est à la fois pratique et intimiste. Accompagnez-moi lors de la visite Les Classiques à Mitte !

La Porte de Brandebourg est un incontournable à Berlin.

Le XVIIIe siècle est le siècle des Lumières, soit l'affirmation des concepts humanistes et universalistes au travers l'Europe. Cette seconde Renaissance bouleverse les sociétés occidentales et les amène à revoir leur rapport aux Arts et à Dieu. Par la philosophie, on place l'Homme au centre d'un schéma inédit auquel les monarques européens n'échappent que difficilement. Le concept du dirigeant éclairé apparaît. Le despote ne sera plus tyran : il sera juste et œuvrera pour le bien commun. Ce renouveau sera marqué par un retour du Beau dans les géographies urbaines.


A Berlin, les rois de Prusse s'inscrivent dans la continuité de Frédéric II. Ils commanditent un monument aux portes de la ville pour sacraliser le legs des Lumières. Pour célébrer le Beau, on choisit une réplique des Propylées à Athènes. Quant à la Tolérance, une porte ouverte sur l'extérieur en est un symbole évident.


L'aventure napoléonienne en 1806 bouleverse les symboliques. En réaction, le monument sera ensuite associée au militarisme prussien du XIXe siècle. Endommagée lors des combats en avril 1945, la Porte de Brandebourg revient à l'Allemagne de l'Est. La RDA l'utilisera pour mieux marquer la division entre Est et Ouest. Depuis la Réunification, elle est véritablement le monument emblématique de la Nation allemande.

Un monument de tolérance ouvert sur l'extérieur

Il y a deux façons de passer la Porte de Brandebourg. D'abord, en sortant par la Place de Paris, le visiteur quitte l'espace bâti pour être soudainement en face d'une forêt bordant de part et d'autre la chaussée avec la colonne de la Victoire en arrière-plan. Il est vrai que Berlin est couverte d'espaces naturels exceptionnels. Ensuite, on peut justement passer la Porte de Brandebourg depuis l'Allée du 17 Juin qui traverse le parc du Tiergarten. On se retrouve ainsi devant un espace ouvert et large, fourmillant de centaines de personnes, touristes, badauds et groupes scolaires. La ville s'ouvre alors sur Unter den Linden, l'avenue centrale de l'ancien Berlin-Est.


La Porte de Brandebourg n'est pas imposante. Sa faible hauteur relative en fait un monument à taille humaine. Cette proximité est renforcée par le fait que tout le monde peut l'approcher et la traverser librement. Sur la Place de Paris, différentes institutions, notamment bancaires, ainsi que les ambassades française et américaine affichent des façades tantôt passables tantôt regrettables dans leur style épuré. Ainsi, les bâtiments reconstruits écrasent l'édifice principal et ne la mettent pas en valeur.


Ce décalage architectural improbable rappelle qu'au temps de la division, seule la Porte avait été conservée. En effet, l'ensemble des bâtiments qui l'entourent désormais a été édifié après la Réunification, donc avec des codes architecturaux contemporains. Néanmoins, le symbole de la Porte de Brandebourg demeure intact. Si celle-ci fut grandement rénovée après la Guerre et la Réunification, la pierre reste d'origine.

Un des symboles de la Réunification allemande

En dépit des critiques, souvent légitimes, formulées à l'encontre des travaux de reconstruction de la Place de Paris, venir voir la Porte de Brandebourg est incontournable pour tout visiteur de passage en ville. Certes, le monument semble écrasé dans ses dimensions. On peut penser qu'une alternative plus "contemporaine" aurait été préférable aux édifices copiant le style ancien sans en avoir l'authenticité.


Néanmoins, l'ambition première était d'effacer les traces du Mur de Berlin qui enfermait la Porte de Brandebourg sur la zone frontalière. A cet égard, l'objectif a été rempli, qui plus est dans un laps de temps extrêmement court.


Au final, la combinaison de différents styles reflète les architectures de la Réunification. Une visite peut se faire à n'importe quelle heure de la journée, de préférence par beau temps. Idéalement, on y viendra très tôt le matin pour profiter d'une place entièrement vide ou en début de soirée à l'heure bleue. Un conseil : il faut la voir plusieurs fois pendant son séjour.


Atouts

  • L’intimité comme symbole national

  • Une architecturale déconcertante de la place

  • Très belle lumière pour les amateurs de photographie

Limites

  • La présence trop fréquente d'échafaudages brisant l'immersion

  • Des accès parfois fermés au public

  • Les nombreux pickpockets

Pour aller plus loin


221 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout