top of page
  • Photo du rédacteurDr Julien Drouart

Zoo de Berlin : une merveille d'aménagement paysager


Zoo de Berlin : une merveille d'aménagement paysagiste

Le Zoo de Berlin est le premier parc animalier de la capitale allemande et le plus ancien du pays. Avec son immense superficie et ses milliers d'animaux de toutes les espèces, il attire chaque année plusieurs millions de visiteurs berlinois et internationaux.


La visite du Zoo de Berlin vaut le détour


Lorsque le roi de Prusse ouvre l’Île aux Paons au public dans les années 1820, il était loin d'imaginer qu'il perdrait rapidement son écrin de tranquillité. Chaque semaine, plusieurs centaines de personnes visitent alors ce petit paradis insulaire que la reine Louise avait fait aménagé avec soin. Il est vrai que l'ouverture d'une liaison fluviale facilitait et entretenait ces flux toujours plus grands.


Sous ses dehors classiques, l’Île aux Paons regorgeait de curiosités exotiques. S'inspirant du Jardin des Plantes à Paris, Frédéric-Guillaume III y avait fait construire après 1815 un parc botanique et une ménagerie pour son usage personnel. Le penchant orientaliste du monarque l'avait amené à acquérir des animaux fantastiques pour l'époque : des singes, des lions, des lamas ou encore des kangourous. Lorsque le public y eut enfin accès, l'engouement fut immédiat.


Pour retrouver le calme en sa demeure, Frédéric-Guillaume IV, nouveau roi de Prusse, fait don de sa ménagerie au futur Zoo de Berlin qui sera inauguré en 1844. L'entreprise est un vrai succès populaire et conduit à plusieurs agrandissements successifs. Entièrement détruit pendant la Seconde Guerre Mondiale, le Zoo de Berlin est reconstruit sur des lignes à la fois traditionnelles et modernes. Hier comme aujourd'hui, il reste une attraction incontournable à vivre en famille ou entre amis.

La mise en scène incroyable au Zoo de Berlin.

Un parc animalier enchanteur et intimiste


Le Zoo de Berlin est le lieu de tous les superlatifs. Son immense superficie donne le sentiment de parcourir un monde à part. Une visite complète demande beaucoup de temps et quatre heures sont un minimum. Le décor magnifique participe également à l'immersion. Les allées propres et verdoyantes forment un dédale presque mouvant avec parfois de petits passages dissimulés. Les bâtiments aux architectures diverses sont charmants : une pagode pour les rhinocéros, un temple asiatique pour les pandas, un ranch pour les bisons, et tant d'autres surprises. Tout sonne faux mais dans cette belle illusion, il existe un agréable sentiment d'aventure et d'exploration.


Le site est parfaitement aménagé : il est à la fois beau, diversifié et pratique. Même en pleine saison touristique, les flux des visiteurs se régulent en se dispersant et il n'est pas rare de traverser une zone entière du Zoo de Berlin sans croiser la moindre personne. L'expérience n'en est que plus agréable et plaisante. Cela facilite en conséquence l'observation des animaux. Outre les enclos extérieurs, des ensembles bâtis permettent d'observer les singes, les félins ou les oiseaux. On regrette parfois le manque d'informations sur les origines et le comportement des différentes espèces. Cependant, le visuel se suffit à lui-même.


En chemin, les visiteurs ont également la possibilité d'assister à un spectacle au bassin des otaries, au nourrissage des singes ou des fauves. Un passage au petit parc animalier fera le bonheur des plus jeunes qui pourront alors approcher et pourquoi pas nourrir les animaux de la ferme. Pour les petites pauses, le zoo comprend de nombreux lieux de restauration, de détente mais aussi d'excellentes aires de jeux pour les enfants.

Le petit zoo des animaux de la ferme pour les enfants.

Une réussite économique et sociale


Il existe au Zoo de Berlin une véritable mise en scène du bonheur. La seule observation de la diversité du règne animal ne saurait suffire car les enjeux sont également économiques. Le cadre sympathique favorise justement une consommation décomplexée. Le Zoo de Berlin fait partie intégrante de l'industrie du loisir et l'expérience en tant que telle compte peut-être davantage que la découverte d'animaux exotiques ou autres.


La professionnalisation a donné au zoo la chance d'atteindre un niveau d'excellence à la fois esthétique et pratique à l'instar des grands parcs d'attractions. Mieux encore : les artistes paysagistes ont su faire du site un monde unique et merveilleux. Certes, la carte d'entrée est assez chère et la qualité de la restauration laisse à désirer. Toutefois, la politique intérieure du zoo reste conciliante et démocratique, permettant aux visiteurs d'amener leur repas et de pique-niquer sur place.


Les Berlinois manifestent une grande affection pour leur zoo. La mort en 2011 de l'ours blanc Knut, né à Berlin et mascotte populaire, a profondément peiné la population. Ce n'est pas un cas isolé : dans les années 1930, les Berlinois avaient jeté leur dévolu sur le gorille Bobby, dont on retrouve désormais l'effigie sur le logo du zoo. Bobby et Knut sont honorés par la présence de deux statues dans les allées du parc. C'est une problématique de transmission. Le Zoo de Berlin est non seulement une réussite du point de vue de sa réalisation, mais encore il est une part importante du patrimoine de la capitale.

Un cadre enchanteur pendant l'hiver au Zoo de Berlin.

Atouts

  • Un décor propre, charmant et sympathique

  • L'excellent aménagement du zoo

  • Le règne animal dans toute sa diversité

Limites

  • Une offre gastronomique sans saveur

  • Un prix d'entrée trop élevé

  • Un temps de visite parfois trop long

6 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page