• Dr Julien Drouart

Pergamon Panorama : la découverte de l'antique cité de Pergame

Dernière mise à jour : 1 oct.


La culture de l'instantané

Le Panorama Asisi au Musée de Pergame offre un visuel à 360° de l'antique cité d'Asie Mineure. Si l'ensemble est le fruit d'un minutieux travail de reconstitution historique, il est également un éloge de la paresse intellectuelle.


Une visite au Panorama au Musée de Pergame est facultative.


Depuis les années 2000, l'architecte et artiste Yadegar Asisi s'est fait un nom dans la production de panoramas monumentaux représentant des paysages naturels, des agglomérations ou des scènes historiques.


Le mode opératoire est sensiblement le même. Des effets spéciaux numériques sont plaqués sur une surface incurvée donnant ainsi l'impression de profondeur. L'image demeure fixe et seuls les effets sonores et lumineux modifient la perception.


Pour un effet plus saisissant encore, les panoramas sont exposés sur les surfaces intérieures d'anciens gazomètres, dont la forme circulaire permet un rendu optimal. Asisi les renommera "panomètres", néologisme né de l'association des termes panorama et "gazomètre.


A Berlin, Asisi s'est surtout distingué par le "Asisi Panorama : Die Mauer". Située à proximité du Checkpoint Charlie, cette œuvre consacre le Mur de Berlin dans une mise en scène spectaculaire. Son succès auprès du grand public n'aura pas laissé insensible les musées des collections nationales à Berlin.


C'est ainsi qu'en 2018 est inauguré sous l'égide du Musée de Pergame, l'un des plus importants musées de la capitale allemande, un Asisi Panorama cette fois dédié à la cité antique éponyme.


Quand le sensationnalisme se suffit à lui-même


Les dimensions monumentales du Asisi Panorama au Musée de Pergame le rendent impressionnant. La vaste pièce circulaire procure une sensation de proximité et d'immersion unique. Une première approche consistera à en faire le tour pour remarquer la diversité et la générosité des scènes que suggère le panorama. La scène se veut aussi verticale. Au centre de la salle, une immense tour d'observation permet de gagner de la hauteur à plusieurs dizaines de mètres du sol. En gravissant les escaliers, la scène se redécouvre. L'antique Pergame dévoile son marché à bétail, ses temples, son théâtre et d'innombrables scènes de vie dans un horizon éblouissant.


Le panorama est fixe, sans aucun mouvement et seulement troublé par des bruitages de la vie quotidienne et une musique de circonstance. Le tout se veut grandiloquent mais peine à convaincre. L'alternance du jour et de la nuit apporte un changement au niveau des couleurs mais le rythme est trop précipité. En effet, ce cycle se répète dans une boucle de quelques minutes. Cette mise en scène rébarbative et prévisible rend l'immersion difficile et on aura vite fait de se diriger alors vers la sortie.


Quelques explications sont mises à la disposition des visiteurs, que ce soit à l'aide des panneaux descriptifs ou de l'audioguide offert à l'entrée. Cependant, ces informations sont rendues inintelligibles en raison des conditions de visite, où la pénombre demeure et le fond sonore empêche la réflexion. En tant que telle, l'expérience contemplative se vit comme la découverte d'un paysage emblématique ou merveilleux.


Le Asisi Panorama est davantage un écran de télévision. On oublierait presque les parties adjacentes où sont présentés de nombreux reliefs, qui sont de loin les ensembles les plus pertinents de cette annexe du Musée de Pergame.


L'expérience d'un fast-food culturel


Le Asisi Panorama du Musée de Pergame propose un concept attirant et facile d'accès. L'ensemble fait appel aux impressions spontanées, où l'émerveillement se trouve provoqué par la mise en scène monumentale et grandiloquente. Si la culture doit être accessible pour tous, il est des écueils que celle-ci se doit d'éviter. La culture classique n'a pas à chercher la surenchère, le spectacle à tout prix et une approche basée uniquement sur l'instantané.


L’œuvre se distingue par une remarquable exhaustivité et sa reproduction détaillée d'une scène historique. Ces louanges sont méritées. En revanche, le résultat est mitigé d'un point de vue technique. De près, l'image n'est pas nette et laisse apparaître certaines imperfections. Par ailleurs, on peut discuter du choix d'une image immobile, qui fait de l'ensemble une nouvelle vallée dérangeante. Un immense papier peint où apparaissent des motifs parfois douteux.


Ainsi, les gardiens de salle s'amusent à montrer aux visiteurs les défauts et les anachronismes cachés sur l'immense fresque : une montre, une bouteille en plastique, un personnage avec deux bras gauche. Qu'ils s'agissent d'oublis ou de clins d’œil de l'artiste, ces easter eggs semblent déplacés.


Si Yadegar Asisi n'a pas inventé le panoramisme, au moins aura-t-il su le renouveler au point de lui ouvrir les portes de la reconnaissance. Son œuvre est du domaine du divertissement. Le Musée de Pergame s'ouvre à la modernité mais cette ouverture a un prix : "une immense accumulation de spectacles".


Atouts

  • Une première impression spectaculaire

  • L'initiatique montée au sommet de la tour d'observation

  • Les reliefs présentés dans les pièces adjacentes

Limites

  • Un prix excessif

  • Un temps de visite très limité

  • Une mise en scène décevante

  • Aucune profondeur


30 vues0 commentaire