• Dr Julien Drouart

Herta Heuwer, ou la fierté retrouvée grâce à la Currywurst

Dernière mise à jour : 8 janv.

Symbole de la capitale allemande, Herta Heuwer aurait inventé la fameuse saucisse au curry, qui aujourd'hui fait partie du panthéon gastronomique national. La thématique vous intéresse ? Pensez à réserver une visioconférence sur l'importance de la Currywurst à Berlin.


La Currywurst à Berlin

La currywurst est une spécialité allemande.
Une currywurst avec frites

Nombreux Allemands considèrent la capitale comme un « désert gastronomique » tant sa cuisine est chiche, basique. C'est une réputation que les Berlinois se sont amusés à cultiver par orgueil ou désintéressement. Le développement d’une nouvelle cuisine très prometteuse et d’alternatives végétaliennes transforme le visage culinaire local.


Poussant à toujours plus de flexibilité, le mode de vie occidental favorise également la restauration rapide et les repas pris sur le pouce. L’une des institutions de ce phénomène à Berlin demeure encore et malgré tout la fameuse Currywurst. Il s’agit d’une saucisse cuite puis grillée, découpée en morceaux et recouverte d’une sauce tomate plus ou moins épicée. Le tout est saupoudré de curry. Au choix, on accompagnera le mets d’un simple pain blanc ou d’une barquette de frites.


A Berlin, plus de 150 snacks répartis dans toute la ville proposent la Currywurst aux consommateurs. Ces établissements appartiennent au paysage urbain. Certains ne sont que de simples kiosques surdimensionnés où la consommation sur place se fait debout. D’autres déclinent un véritable cadre de restauration. Considérée vraisemblablement à juste titre comme de la « malbouffe », la Currywurst n’en demeure pas moins un facteur économique d’importance et un objet culturel essentiel au tissu social.


Allemagne Année Zéro


L’idée de la Currywurst s’inscrit dans le contexte d’après-guerre. Elle suit les grandes dates de l’histoire allemande au temps de la Guerre Froide. En 1948, les Soviétiques entament le blocus de Berlin-Ouest. Ils ferment tous les axes terrestres reliant l’enclave alliée au reste de l’ouest de l’Allemagne.


Le ravitaillement de la ville dépend essentiellement du succès de l’Opération Victuailles. Il s'agit d'un immense pont aérien mobilisant pendant un an une logistique fantastique. En refusant de se soumettre aux pressions soviétiques, Berlin-Ouest choisit la normalité anormale et affirme son appartenance au Bloc occidental. Cependant, la vie quotidienne s’articule autour de multiples restrictions et favorise les innovations pour pallier au manque.


La découverte de la Currywurst

Herta Heuwer est connue à Berlin pour avoir inventé la sauce au curry spécial.
La pièce à l'honneur de Herta Heuwer

Herta Heuwer est une femme allemande de son temps. Cuisinière et vendeuse de formation, elle travaille à partir de 1936 à KaDeWe, le plus grand magasin de Charlottenbourg. Après la défaite, elle est mobilisée pour déblayer les monceaux de débris consécutifs aux destructions de la guerre. Elle se porte également volontaire pour aider à la soupe populaire.


Pendant le blocus soviétique, elle vit donc en secteur britannique et découvre certaines épices orientales provenant du Commonwealth. A force de travail et d’essais, elle confectionne en 1949 une sauce nouvelle pour accompagner une saucisse cuite. A 36 ans, elle achète une vieille voiture pour 35 DM et ouvre son magasin de restauration rapide à Charlottenbourg. Le succès est immédiat. Rapidement, Heuwer embauche du personnel pour la seconder et en 1959, elle dépose enfin le brevet de sa recette.


La Currywurst devient un véritable phénomène de société. Beaucoup tentent de percer le secret de la fameuse sauce épicée ou, à tout le moins, l’imitent. Autant à Berlin-Ouest qu’à Berlin-Est, la Currywurst fait des émules et chacun apporte sa petite innovation.


Une femme simple et ordinaire


Quant à Heuwer, elle devient un personnage iconique de la scène berlinoise populaire. Elle est une figure maternelle et quelque peu autoritaire que les Berlinois apprécient voir à la télévision ou dans les journaux de la presse locale. Une figure de droiture et de simplicité également.


Le succès que rencontre la fameuse sauce épicée avait suscité l’intérêt de grands groupes alimentaires. Ceux-ci souhaitaient en effet la commercialiser à grande échelle. Pourtant, Heuwer refusait de vendre sa recette et s’emportait contre ceux qui improvisaient une imitation à base de ketchup. Par conséquent, elle ne fit pas la fortune qui s’offrait à elle et préféra rester au travail, à discuter avec ses clients. Ce secret, elle l’emportera avec elle en 1999.


L'ode à la Currywurst

Chez Witty, les produits sont bio.
Witty : une institution bio de la currywurst

La Currywurst est un objet historique fascinant car elle un symbole fédérateur. En 1949, Berlin est défigurée par les destructions puis occupée militairement par des puissances étrangères. Elle est également honnie en tant qu'ancienne capitale du Reich hitlérien. La Currywurst représente la fierté retrouvée. Elle est un refuge identitaire vers lequel convergent ceux qui n’osaient plus parler d’identité dans l’Allemagne d’après-guerre.


Face aux crises migratoires, économiques et sociales, les snacks de Currywurst restent des refuges pour les vieux Berlinois et les plus jeunes élevés dans cet esprit. Malgré tout, la concurrence des plats asiatiques et du Döner Kebap menace son existence dans certains quartiers. Car n’oublions pas que la Currywurst est faite à partir de viande de porc.


Plus qu’un simple mets, elle devient une image de marque de la ville. En 2019, Berlin frappe une médaille d’honneur pour commémorer les 70 ans de la découverte de la sauce. La Currywurst est un objet culturel qui se décline de façons diverses et variées ; certains restaurants luxueux proposant même des versions raffinées.


Heuwer avait surtout réussi à recréer du lien. Les foules se ruaient sur ses produits et son magasin devenait alors un lieu de rencontre, de discussion. C’est un phénomène que l’on retrouve encore chez certains établissements. Parmi les plus populaires, citons le Bratpfanne à Steglitz et le Konnopke à Prenzlauer Berg. Preuve de son enracinement, la Currywurst ne se sera jamais exportée.

107 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout