• Dr Julien Drouart

Berlin avec adolescents : conseils pédagogiques

Dernière mise à jour : 14 juil.


Chers parents, vous prévoyez un voyage à Berlin avec vos enfants âgés de 13 à 17 ans. Un séjour familial est possible, tant l'offre culturelle est riche et accessible. La principale difficulté sera de proposer un programme d'initiation et de sensibilisation sans empiéter sur les prérogatives du corps enseignant et sur la nécessité d'expériences de vie en dehors de l'autorité parentale.


Entre 13 et 15 ans, parler d'adolescence semble convenu. A partir de 16 ans, il s'agit de jeunes adultes qu'il s'agit de ne pas infantiliser. Il faudra alors s'adapter aux âges et à la différence d'âge. Permettez-moi de vous orienter dans l'idée de visiter Berlin avec des adolescents et jeunes adultes.

Les bases pour passer des vacances en famille à Berlin

Avant toute autre chose, il est entendu que cet article n'a pas la prétention de donner aux parents des bons ou des mauvais points. Chaque parent développe sa propre pédagogie et un rapport à l'enfant qui lui est propre. Ce n'est pas une question morale. Tous les conseils ou recommandations qui suivent sont tirés d'expériences vécues. Aussi, l'objectif est de préparer les parents au mieux en leur faisant éviter certains écueils regrettables.


Ce sont des vacances en famille. Vous êtes ensemble pour vivre un moment enrichissant. Pendant ce séjour découverte et non éducatif, ne vous improvisez pas professeur. En effet, votre envie de partage ne doit pas priver votre enfant d'une expérience de vie qu'il peut souvent entreprendre autrement.

Pour réussir vos vacances à Berlin, vous devez à la fois planifier votre séjour afin de ne pas être pris au dépourvu mais également être capable d'adaptations soudaines, bref de flexibilité. Définissez un budget culturel acceptable et établissez conjointement avec vos enfants un programme pour découvrir la ville, accéder à la culture et à l'histoire, pour passer un bon moment en famille.


Discutez ensemble des visites et des points d'intérêt de chacun. Développez l'esprit critique. Surtout, ne forcez pas la discussion et restez à l'écoute. Dans une certaine mesure, vous devez accepter l'erreur et les choix de vos adolescents. Après chaque activité, discutez du contenu qui vous a déçu sans nourrir de reproche personnel. Une mauvaise expérience reste une expérience quand même et vous en rirez plus tard.

Comment aborder les questions historiques et mémorielles ?

Il n'est aucune thématique qui ne puisse être abordée avec des adolescents et plus encore avec des jeunes adultes. Pourtant, les parents doivent réfléchir aux raisons qui les poussent à vouloir confronter leur enfant à telle ou telle problématique. Il faudra ainsi trouver un équilibre entre éducation et sensibilisation, en évitant toute projection personnelle.

Soyez à l'écoute

Qu'il soit âgé de 13 ou 17 ans, votre enfant doit avoir son mot à dire sur les activités. Lui imposer une visite historique sans son accord préalable serait le renvoyer à son statut de dépendance, au pire l'infantiliserait. Faites confiance à son jugement, écoutez à la fois ses attentes et ses craintes, sans objecter sur sa sensibilité ou son manque présumé de sensibilité.


Un "non" catégorique ou distancié doit signifier une modification du programme vers une alternative pouvant paraître moins ambitieuse à vos yeux mais au final plus adaptée. Cette constatation générale vaut plus encore pour les thématiques historiques et mémorielles.

N'anticipez pas le cours d'histoire

S'il y a un devoir d'éducation, ce n'est pas aux parents de s'improviser professeurs. La visite d'un musée ou d'un mémorial ne remplacera jamais le travail effectué en cours. Il s'agit moins d'apprentissage de connaissances que de sensibilisation aux questions de ce monde. Cela vaut particulièrement pour les élèves au collège qui souvent n'ont pas encore étudié certaines thématiques. Ne brusquez pas le programme scolaire si la chronologie n'est pas maîtrisée.

Endossez le rôle du parent et non du confident

Il est des expériences qui apportent davantage à un jeune lorsqu'elles sont vécues en dehors du cadre familial. C'est notamment le cas de lieux traumatiques tels les mémoriaux des camps de concentration. En dépit de l'excellente relation avec votre enfant, il est important de le laisser vivre son propre cheminement. C'est le sens des séjours éducatifs dans le cadre scolaire qui permettent aux élèves d'être confrontés à leur tour et avec des gens de leur âge à une problématique qu'on leur présentait jusqu'alors comme réservée aux adultes.

Attention à ne pas prendre ces recommandations pour un éloge de la paresse ou une invitation à se détourner complètement des thématiques historiques et mémorielles. Ce serait douter de l'intelligence de votre enfant et souligner votre manque de confiance sur sa capacité à appréhender des problématiques plus matures. Tout est une question d'équilibre.

Le choix des visites guidées

Je vous conseille de suivre des tours publics en ville, notamment avec la coopérative Vive Berlin. Les avantages sont nombreux et non négligeables. Tout d'abord, l'autorité du guide remplace celle du parent et vous profiterez de la dynamique du groupe pour renforcer la cohésion familiale. Ensuite, c'est la possibilité de visiter Berlin et ses quartiers dans des circuits thématiques à chaque fois renouvelés : Berlin-est, Street-Art, etc. Enfin, il s'agit d'un modèle économique assez économique. Comptez environ 66€ pour un tour de 3,5h.


Ne faites pas le choix des free-tours, qui prônent un nivellement par le bas et offrent des conditions de visite exécrables pour la plupart. D'autre part, si un tour privé permet une meilleure interaction avec le guide, ce format rend l'expérience très intrusive. Si votre adolescent est peu réceptif au jeu des questions/réponses, vous risquez de le mettre dans l'embarras et de lui faire vivre une expérience désagréable.


Que le tour soit public ou privé, la prestation doit impérativement se dérouler dans votre langue maternelle. N'en abusez pas. Suivre des visites guidées est pertinent mais ne doit surtout pas vous empêcher de découvrir la ville par vous-mêmes.


Notez que certains sites historiques organisent leurs propres visites publiques. Ainsi, vous visiterez la coupole du Palais du Reichstag et assisterez à une conférence d'une heure sur le fonctionnement des institutions allemandes. L'entrée est gratuite et sur réservation. Ensuite, l'association Unterwelten organise des circuits dans les souterrains de Berlin, mêlant archéologie et histoire. L'entrée payante est à réserver sur place, le matin de la visite.

Quelques activités à faire en famille

Discutez avec vos adolescents des lieux à visiter et considérez leurs opinions dans le choix des activités de groupe. Présentez-leur une liste de lieux présélectionnés et restez ouverts à leurs suggestions. Il s'agit principalement de musées, mais pas uniquement. En revanche, n'allez jamais visiter un mémorial par vous-mêmes sans guide-conférencier.


Pour découvrir d'une part l'histoire de l'ancienne Allemagne de l'Est, je vous invite à vous rendre au Musée de la Stasi et au Musée de la Vie quotidienne en RDA. Concernant le national-socialisme, je recommande d'autre la visite du Musée Juif, très impressionnant par son architecture, et plus sobrement le centre de documentation de la Topographie de la Terreur.


L'offre culturelle à Berlin ne se limite pas à l'histoire des totalitarismes. C'est pourquoi je vous conseille de visiter également des musées dédiés aux Arts classiques. Sur l'Île aux Musées, le Musée Pergame et le Neues Museum sont des espaces exhaustifs où le visuel se suffit à lui-même. Par la suite, vous pourrez vous initier aux trésors de la peinture médiévale et de la Renaissance à la Gemäldegalerie.


La culture est aussi plus contemporaine, plus vivante aussi. Le musée Urban Nation propose une belle exposition gratuite consacrée au Street-Art. Vous ne manquerez pas non plus les rendez-vous du Lunchkonzert chaque mardi à la Philharmonie et du karaoké géant chaque dimanche au Mauerpark. Et pourquoi ne pas conclure le séjour par une soirée bowling ? Une belle manière de se retrouver et pratiquer l'entre-soi.

​Qu'en est-il du budget culturel ?

Sur la base d'un séjour de 6 journées et 5 nuits à Berlin pour une famille de 4 personnes, je vous suggère un programme comprenant 11 activités de votre choix : soit 2 visites guidées publiques (130€), 5 visites libres en musée (80€), 2 sorties culturelles (0€) et 2 sites historiques avec conférence (55€). Donc un budget culturel d'environ 265€, soit 45€ par jour.


Un tel programme est réaliste car il permet d'intégrer les nécessaires temps d'exploration urbaine. Les thématiques historiques sont abordées sans maximiser la portée émotionnelle. Les lieux à visiter sont suffisamment variés pour que chacun puisse profiter du séjour. La somme totale est relativement correcte pour la simple et bonne raison que les visites guidées en ville donnent un condensé de Berlin à moindre coût. Au final, les économies réalisées permettent de vous offrir une sortie spectacle, un concert de musique de films ou une place à un match de football au Stade Olympique.


Avez-vous des questions ? Je reste à votre disposition pour aider à la préparation de votre séjour éducatif. J'anime également certaines visites dans plusieurs des musées et mémoriaux précités. Vous pouvez me contacter pour toute information complémentaire.

307 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout